Bien référencer ses images sur Google Images

Cécile Massal 29 janvier 2019

Photo d'un écran affichant les résultats d'une recherche sur Google Images.

Présenter des images sur votre site internet ou dans vos articles de blog est devenu indispensable, pour attirer l’oeil et donner du poids à vos idées. Mais savez-vous qu’elles peuvent vous permettre d’attirer du trafic et développer votre activité ? On vous explique comment booster votre SEO en référençant correctement vos images.

1 - Pourquoi est-il important de bien référencer ses images ?

Optimiser le référencement de vos images sur Google est un bon moyen d’améliorer le référencement naturel de votre site web ou de vos articles. En appliquant les recommandations du moteur de recherche, vous avez une opportunité de vous positionner sur une plus grande partie des recherches des internautes et de générer davantage de trafic vers votre site.

Capture d'écran d'une recherche Google avec apparition du bandeau de suggestion d'images Il est également possible de se positionner dans le bandeau des images recommandées par Google lors d’une recherche.

Pour l’e-commerce, vos produits pourront être affichés dans Google Images. Par exemple, imaginons que vous vendez du mobilier vintage avec votre boutique en ligne. Si un internaute est à la recherche d’un canapé vintage, il recherchera "canapé vintage" dans Google Images pour trouver quelque chose qui correspond esthétiquement à ce qu’il recherche. Si vous êtes positionnés sur cette requête, alors vous pourrez acquérir du trafic ciblé directement vers la page de votre produit. Un bon moyen de capter de nouveaux visiteurs !

2 - Comment améliorer le référencement de vos images ?

Maintenant que vous avez compris en quoi il est indispensable de référencer vos images, nous allons vous donner quelques astuces pour mettre tout cela en pratique.

Pensez UX - expérience utilisateur !

Chaque visiteur de votre site ou de votre blog influencera votre SEO. Plus l’utilisateur passera de temps, consultera l’ensemble de la page, plus celle-ci sera jugée pertinente par Google et donc référencée. Alors faites-tout pour que sa visite soit la plus agréable possible : ajoutez des visuels ou photographies pertinents à votre contenu !

Une image, un objectif.

L'insertion d’images dans un article doit toujours se faire dans le but d’augmenter l’expérience utilisateur. L’image doit servir un objectif précis, être liée à votre texte et être placée au bon endroit dans votre page. La présence de mots-clés dans les paragraphes et titres entourant votre image est aussi notée par le moteur de recherche : le contexte est très important. Plus un titre de haut niveau précédera votre image, plus celle-ci sera déclarée importante. Faites donc précéder vos images les plus importantes par les titres H1 ou H2.

Notez aussi que plus votre image apparaîtra en haut de votre page, plus elle sera considérée comme importante. Choisissez donc bien celle que vous souhaitez mettre en avant, elle peut également représenter votre article quand vous le partagerez sur les réseaux sociaux.

Une image de qualité

Afin de proposer une expérience utilisateur forte, il est important de proposer des images de bonne qualité. Privilégiez des images originales et créatives qui correspondent avec le contenu de votre site web ou de votre article : vous aurez plus de chances d'apparaître en top image sur Google Images.

Créer votre propre contenu est aussi important : il vous permettra de vous démarquer et de proposer un contenu original qui aura plus de chances d’attirer les visiteurs et ainsi de générer du trafic. C’est donc le moment de vous lancer dans la création de GIF, illustrations et photographies !

Donnez à manger aux robots des moteurs de recherche !

De nombreuses recommandations sont à mettre en place pour faciliter le travail des robots d’indexation des moteurs de recherche. Leur donner un maximum d’informations dans le code de la page permet de s’assurer que les robots exploitent et référencent les contenus de la manière la plus complète.

L’attribut ALT

L’attribut ALT - pour alternative - correspond au texte qui s’affiche à la place de l’image si le navigateur ne peut la charger et qui est lue par le lecteur d’écran des malvoyants. Vous pouvez y insérer un ou deux mots-clés mais avec parcimonie : le but n’est pas d’avoir une suite de mots-clés mais bien une courte description de ce que l’image représente.

Voici un exemple d’utilisation de la balise ALT :

<img 
  src="images/entreprise/sysentive.jpg"
  alt="Photo des bureaux de Sysentive avec les membres de l’équipe"
  title="L’équipe de Sysentive dans ses bureaux à Angers !"
/>

La légende de l’image

Légender votre image n’est pas indispensable mais permet de donner plus d’informations à votre visiteur. Comme le texte se démarque grâce à une position différente des paragraphes, il est judicieux d’insérer une phrase courte permettant au lecteur survolant la page de mieux cerner son sujet.

Le format et le poids de l’image

Une image trop lourde va ralentir le chargement du site web, et un temps de chargement trop important aura un impact négatif sur votre SEO. Mais attention à ne pas perdre en qualité en réduisant le poids, cela affecterait l’expérience utilisateur. Pour vous aider à trouver le juste milieu entre poids et qualité, les formats PNG, JPEG et GIF sont à favoriser, et une résolution de 72 ppp est largement suffisante.

Il existe aussi plusieurs outils pour optimiser le poids d’une image sans perdre en qualité :

Les balises META

Quand vous partagez un article sur les réseaux sociaux ou dans une conversation de messagerie instantanée, un visuel et un bref résumé peuvent apparaître. Cet aperçu de la page est créé grâce aux informations des balises META. Elles sont automatiquement lues par l’application ou le site qui affichera l’aperçu.

Ces balises permettent d’ajouter de nombreuses informations : l’auteur de l’article ou de la photographie, le compte Facebook associé, une description de la page… Chaque réseau social ayant ses codes (taille des images, nombre de caractères dans un post…), il est intéressant d’adapter ces informations pour avoir un visuel d’aperçu percutant et augmenter son taux de clics. Il est également possible d’implémenter le schéma OpenGraph, inventé par Facebook, dont les informations sont utilisées par des services tels que Slack, Whatsapp et LinkedIn. Pour Twitter, il sera plus efficace de mettre en place les balises META Twitter card.

Le nom du fichier de l’image

Un nom de fichier contenant des mots-clés clairs permettra à Google de comprendre le sujet de votre image. N’insérez-pas votre image avec un nom du type “photo-d86uh4”, qui ne représente rien pour le moteur de recherche. Utilisez plutôt des mots en rapport avec ce que l’image représente et le thème de votre article.

Le premier mot correspondra au mot-clé le plus important, celui que vous souhaitez mettre en avant. Ne dépassez pas les 3 mots, et séparez-les par des tirets et non des underscore. Limitez les caractères spéciaux et les accents, cela permettra au moteur de recherche de mieux interpréter le titre de votre image et de la référencer plus efficacement.

Attention si vous utilisez un CMS, vos images peuvent être renommées automatiquement et impacter votre SEO.

En résumé, l’optimisation du référencement de vos images est essentielle pour votre stratégie SEO. En mettant en place les meilleurs pratiques, vos visuels seront indexés par les moteurs de recherche et pourront même s’afficher dans Google Images. Ainsi, vous pourrez acquérir du trafic supplémentaire et remonter les positions de vos pages dans les indexs de Google. N’oubliez pas que l’expérience utilisateur (UX) impacte aussi le SEO de vos contenus. Vous avez maintenant de bonnes raisons d’améliorer le référencement de vos images !

Cécile Massal

Passionnée de WebMarketing, SEO et Community Management, Cécile tente de percer chaque jour un peu plus les secrets du digital. Elle aime partager ce qu'elle apprend avec vous à travers le blog de Sysentive.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :